Qu’il s’agisse d’une construction neuve ou une rénovation complète de la toiture, l’isolation du toit est indispensable pour optimiser le confort thermique de la maison. Pour ce faire, il existe plusieurs techniques sur lesquels s’appuyer, mais depuis quelques années, on ne parle plus que de la méthode sarking : une isolation de la toiture par l’extérieur. Durable, performante et idéale pour gagner de l’espace, elle offre de nombreux avantages. Seulement, sa pose exige un travail précis et soigné. Explications ! 

La méthode en sarking, qu’est-ce que c’est ?

 

Le sarking, appelé également isolation continue, est une méthode d’isolation de la toiture par l’extérieur. Elle consiste à rehausser le toit afin d’insérer une couche d’isolation juste en dessous. Il peut s’agir d’une laine minérale de verre, de la laine minérale de roche ou encore des panneaux en laine de bois rigides. Jusqu’ici, ce sont les meilleurs isolants. 

Cette méthode est de plus en plus adoptée étant donné les nombreux avantages qu’elle offre. Effectivement, elle améliore l’isolation thermique et phonique pour optimiser le confort de la maison aussi bien en été qu’en hiver. Puis, elle permet d’économiser l’espace disponible au niveau de combles. De cette façon, ils peuvent être exploités afin de les transformer en pièces habitables. Par ailleurs, grâce au sarking, la charpente et les poutres peuvent être conservées. Ces dernières, si elles sont bien entretenues, constituent un véritable atout déco permettant de donner du style à la maison.  

Seul bémol, la méthode d’isolation de la toiture par l’extérieur coûte plus chère que la méthode d’isolation classique de la toiture. Si l’une exige en moyenne 20 à 30 € le mètre carré. L’autre exige 200 € le mètre carré si les travaux sont effectués par un professionnel. Par contre, s’ils sont effectués soi-même, les dépenses en mètre carré varient de 40 à 60 €.

De plus, le sarking implique de lourd travaux et une pose minutieuse quel que soit l’isolant utilisé.

 

Les différentes étapes pour isoler la toiture par l’extérieur :

revêtement extérieur toiture

L’isolation de la toiture par l’extérieur doit respecter plusieurs étapes.

  1. La première consiste à retirer le revêtement de la toiture qu’il s’agisse d’une ardoise, des tuiles, des zincs, des bacs en acier, etc. L’idée est de mettre la charpente à nue pour la permettre de recevoir les isolants.
  2. La seconde étape consiste à poser une couche de panneaux isolants sur la charpente en prenant soin de les fixer soigneusement avec des vis spécialement conçues pour le sarking. Puis, de rajouter une autre couche d’isolants de votre choix par dessus pour éviter les ponts thermiques. Sur le marché, il en existe différents types mais ceux qui garantissent le meilleur confort thermo acoustique sont les panneaux en laine de roche d’Isover. Ils sont à la fois rigides, faciles à installer et offrent une grande sécurité contre les incendies. En outre, ils sont 100% écologiques car ils contribuent à la lutte contre le réchauffement climatique. Ils permettent également de vous faire économiser 20 à 30% sur la facture de chauffage.
  3. Une fois que les panneaux sont fixés sur la charpente, il faut par la suite poser les chevrons et les contre chevrons dessus. Ces accessoires permettent à la toiture de respirer et de s’aérer convenablement. Vient ensuite la pose des liteaux, des éléments constitutifs de la charpente, destinés à recevoir les matériaux de couverture d’un toit. 
  4. La dernière étape consiste à remettre la couverture du toit en place.

 

Une isolation adapté à l’altitude :

Le sarking est une méthode qui peut s’appliquer sur tous types de toiture. Cela dit, lorsqu’il s’agit d’une maison située en montagne, c’est-à-dire, au-delà de 900 mètres d’altitude, les isolants utilisés doivent être recouverts d’un écran de sous-toiture ou d’un pare-vapeur. Ils permettent de maintenir la température à un degré convenable pour les habitants de la maison. Pour le poser, il faut le dérouler de manière horizontale en prenant soin de rassembler chaque pièce à l’aide d’un ruban adhésif spécial pour assurer qu’il soit complètement étanche. 

 

Le principe de la méthode en sarking : éviter les ponts thermiques :

habillage intérieur sarking

Isoler la toiture peut présenter des failles lorsqu’on n’utilise pas les bonnes techniques. Les plus connues sont les ponts thermiques qui désignent les endroits de l’habitation qui présentent une faible résistance thermique due à une discontinuité de l’isolant. Ils peuvent aussi être causés par une détérioration de ce dernier. Quoi qu’il en soit, ils occasionnent des déperditions énergétiques, autrement dit, des fuites de chaleur vers l’extérieur de la maison.

Pour éviter les ponts thermiques, les isolants doivent être disposés de manière continue aux points d’ancrage du toit et rassemblés entre eux par des joints serrés et alternés. La pose des isolants doivent également respecter certains points. Effectivement, il est important que le travail commence du bas vers le haut et non l’inverse. Vous devez donc partir de l’égout du toit jusqu’au faîtage. Cette couche d’isolation peut ensuite être recouverte d’un écran de sous-toiture. Attention, celui-ci ne doit comprendre aucun noeud, déchirure ni une quelconque détérioration durant la pose.