Généralement, une maison ou un appartement reflète toujours la personnalité de son occupant. En faisant l’acquisition d’un nouveau logement, vous aurez donc à coeur de le transformer entièrement à vos goûts pour qu’il vous ressemble. L’achat de ce bien immobilier implique alors quelques travaux pour avoir une nouvelle cuisine, une nouvelle façade ou un nouveau toît, etc. Seulement, avez-vous les moyens de les financer grâce à votre prêt immobilier ? Dans le cas contraire, voici quelques solutions pour y remédier.  

1-Quel choix pour financer ses travaux ?

homme qui se vide les poches

Faire des travaux dans une maison est un projet important qui nécessite souvent de recourir à un financement sur mesure. À défaut de ne pas en avoir les moyens, plusieurs solutions bancaires peuvent alors répondre à vos besoins. À savoir :

L’épargne personnelle :

L’épargne personnelle est sans doute l’alternative la plus simple pour financer vos travaux car elle  permet d’obtenir un emprunt sans avoir à justifier l’utilisation de l’argent auprès des prêteurs. Celle-ci vous permet aussi de financer vous même l’achat des matériaux nécessaires à la réalisation des travaux (ciments, plâtre, parpaingns, fers, etc.). Elle vous évite également des éventuels coûts de garantie, d’assurance et d’intérêts liés au prêt immobilier classique. Faites juste attention à bien évaluer le montant des travaux au risque de débourser plus d’argent que prévu. 

Ainsi, si vous désirez acheter une maison en ville dont le prix est de 300 000€ et le coût de travaux s’élève à 25 000€. Or, vous ne disposez que d’une épargne de 60 000€. Plutôt que de dépenser tout votre budget en apport, vous êtes gagnant en n’utilisant que 10%  de celui-ci, c’est-à-dire 30 000€. Vous gardez alors le reste de votre argent pour financer vos travaux sans devoir passer par la banque.

 

Le prêt consommation :

Il y a également le prêt à la consommation qui est un crédit dont le montant ne dépasse pas les 75 000€. Du moins, cette limite a été revue en 2016. Crédit rapide,  il vous permet de toucher votre prêt en seulement quelques jours. Puis, il peut s’obstenir facilement car il ne nécessite aucune caution, ni hypothèque, ni obligation d’assurance. Certains organismes proposent même une demande de pret sans justificatif.

Le crédit conso est en ce sens, très intéressant. Mais comme toutes choses, il a aussi quelques inconvénients. Effectivement, la durée de remboursement est courte car elle est de 1 à 7 ans maximum. On lui reproche aussi son taux de prêt et ses mensualités élevés qui peuvent vous empêcher de contracter d’autres prêts pour vos projets futurs. Avant de souscrire un crédit à la consommation, il est alors nécessaire de réfléchir à deux fois, surtout si vous prévoyez d’autres projets après vos travaux. À la place, préférez plutôt le crédit travaux.

 

Le prêt immobilier :

Sinon, vous pouvez vous tourner vers le prêt immobilier qui permet de financer une acquisition et/ou des travaux dans un logement, principalement si le coût de ces derniers dépasse les 75 000€. L’intérêt de ce prêt est de pouvoir bénéficier d’un meilleur taux. Seul bémol, pour le contrat de crédit, la banque réclame généralement à l’emprunteur un justificatif des travaux et un devis précis pour accorder les fonds nécessaires. 

 

Le regroupement de crédits :

Enfin, une autre alternative consiste à regrouper plusieurs crédits pour réduire les mensualités. Elle est intéressante car, lorsque vous avez déjà un ou plusieurs crédits en cours pou financer vos travaux, elle soulage vos dépenses mensuelles en réunissant en un seul prêt ces multiples emprunts. Par ailleurs, grâce à ce type de financement, vous bénéficiez d’un baisse du taux d’endettement mensuel grâce à un rééchelonnement de la durée du prêt. 

 

2-Les avantages d’intégrer les travaux dans son prêt immobilier :

crédit conso

Inclure les dépenses concernant les travaux dans le prêt immobilier vous permet de jouir de plusieurs avantages :

  • vous bénéficiez d’un taux de prêt immobilier en baisse comparé au prêt à la consommation
  • vous pourrez financer vous même vos travaux sur le long terme, ce qui n’est pas possible avec le prêt à la consommation
  • au fur et  mesure que les travaux avancent, la banque débloque des fonds en conséquence étant donné qu’elle paie elle même les entrepreneurs après présentation des factures
  • si en plus du prêt immobilier, vous demander un prêt à la consommation, leur somme s’ajoutent et leur coût total ne va pas arranger votre situation financière. Or, si vous intégrez les travaux au prêt immobilier, il vous est possible de lisser leur somme pour faire plaisir à votre portefeuille. Grâce à ce regroupement de crédit, vous ne paierez qu’une mensualité auprès de la banque au lieu de plusieurs.
  • Cerise sur le gâteau, il vous est possible de déclarer le paiement des mensualités tant que la maison est inhabitable. Ce qui vous épargne l’obligation de régler à la fois votre loyer et les mensualités liées au prêt contracté. Seulement, vous devrez payer des intérêts intercalaires.