Vous avez décidé d’entreprendre des travaux de peinture vous-même, sans faire appel à un expert ? En suivant les bonnes astuces et en appliquant les bons gestes, cela ne devrait pas vraiment poser de problèmes.

Dans cet article, nous vous donnerons des conseils pour savoir comment bien peindre un mur soi-même. Découvrez ce petit guide ci-dessous !

Voici les étapes à suivre pour bien peindre un mur soi-même :

 

Avoir le matériel de peinture nécessaire

Pour bien peindre un mur soi-même, sans faire appel à un professionnel, il vous faudra d’abord bien vous équiper. Parmi les matériaux dont vous allez avoir besoin durant les travaux de peinture, il faut compter :

  • un pinceau à rechampir,
  • un ruban de masquage,
  • une bâche en plastique,
  • un bac à peinture doté d’une partie d’essorage,
  • un masque de protection,
  • ainsi qu’un rouleau adapté à la peinture murale que vous allez appliquer.

 

Comment peindre comme un professionnel

Comment peindre comme un professionnel

 

Bien préparer la surface à peindre

Après avoir regroupé tous les outils nécessaires pour donner un coup de neuf à votre mur, il est temps de s’atteler à la préparation de la surface à peindre. Il s’agit d’une étape cruciale, car le rendu final de la peinture de votre mur va dépendre de sa bonne réalisation. Mais avant tout cela, il faut d’abord arracher le papier peint du mur, s’il y en a.

Ici, le but est d’avoir un mur lisse et propre avant d’appliquer la première couche de peinture. Pour ce faire, il vous faut laver et poncer le support. Vous pouvez être amené à reboucher des trous si besoin. Puis, pensez à appliquer une sous-couche d’enduit de lissage pour soigner le résultat.

Ensuite, vous devrez calculer la quantité de peinture nécessaire. Celle-ci dépend de la superficie du mur à peindre ainsi que le nombre de couches de peinture que vous allez appliquer.

Protéger les parties du mur à ne pas peindre

Ensuite, pensez à protéger toute la surface du mur qui ne doit pas être peinte et les choses qui se trouvent aux alentours. Recouvrez les meubles et le sol avec une bâche. Ensuite, placez un ruban de masquage sur les cadres de portes et de fenêtres, les plinthes, les prises électriques, les interrupteurs, etc.

Préparer la peinture

Il est temps maintenant de préparer la peinture. Après avoir ouvert le pot, mélangez la peinture avec un bâton. Vous pouvez aussi utiliser un mélangeur (manuel ou électrique) à la place. Cela permet d’uniformiser la couleur en répartissant les pigments.

Pour réaliser cette étape dans les règles de l’art, il est conseillé de ne pas fouetter la peinture au risque de former des bulles d’air. Mélangez plutôt en partant du centre vers les bords du pot. Un geste simple pour le bricoleur en herbe que vous êtes !

 

Peindre les angles du mur

Commencez à appliquer la première couche de peinture dans les angles des murs et plafonds : les bordures des portes et des fenêtres, les cimaises, etc. Partez jusqu’à une dizaine de centimètres des adhésifs de protection. Durant cette étape, vous allez avoir besoin de la brosse à rechampir. C’est l’outil idéal pour atteindre les endroits difficiles d’accès pour le rouleau grâce à son extrémité pointue.

 

Peindre le mur

Après les angles, attaquez maintenant le mur proprement dit, avec le rouleau à peinture. Pour vous faciliter la tâche, divisez le mur dans des zones de 1 m² que vous allez peindre petit à petit. Ensuite, partez toujours du haut du mur vers le bas.

Afin d’avoir un séchage uniforme, veillez à appliquer la peinture en bandesappliquer à la verticale, continuer par une peinture à l’horizontale et finir avec une phase verticale. Ainsi quand la peinture séchera vous n’aurez pas de traces de pinceaux.

Par ailleurs, il est conseillé aussi de chevaucher le bord de la zone de peinture voisine. Cela garantit une application homogène. Voilà comment recouvrir un mur sans traces visibles.

Dernier conseil et non des moindres : respectez le temps de séchage indiqué sur le pot de peinture avant d’appliquer la prochaine couche. Une astuce non négligeable pour avoir un travail bien soigné !

 

Les différents types de peinture murale

Il existe de nombreuses variétés de peintures. Elles ont toutes leurs spécificités. Par ailleurs, les marques ont mis en place une large gamme de peintures murales pour la maison avec différents aspects et finitions : satiné, mat, velouté, pommelé fin, brillant, etc. Découvrez-en un peu plus dans les paragraphes suivants.

La peinture murale glycéro

Parmi le premier type de peinture à utiliser pour recouvrir un mur, on distingue la peinture murale glycéro. Il s’agit de l’ancienne peinture à l’huile. Aujourd’hui, on la connaît aussi sous le nom de peinture en phase solvant. Dans la majorité des cas, le solvant utilisé est le white-spirit.

Actuellement, la peinture glycéro est moins utilisée qu’avant. En tout cas, elle est appréciée pour son aspect lisse. Puis, elle ne craint pas l’humidité et les intempéries. Elle peut, alors, être appliquée, à l’intérieur comme à l’extérieur.

C’est aussi la peinture idéale pour peindre les murs de la cuisine et de la salle de bain. En même temps, ce type de peinture présente une grande résistance aux chocs. Il est sûr que vous allez pouvoir profiter de nombreuses années avant de repeindre la surface.

La peinture murale à l’eau

Après cela, les peintures murales à base de solution aqueuse sont également utilisées pour peindre les murs. Les peintures acryliques et vinyliques font partie de cette catégorie. Ici, le solvant n’est autre que l’eau.

La peinture acrylique est idéale pour sublimer les murs qui sont à l’intérieur. Puis, le solvant à base d’eau ne dégage que très peu d’odeur.

De plus, ce type de peinture murale a un temps de séchage assez court ; ce qui ajoute un critère de confort dans son application.

Par ailleurs, vous n’allez pas non plus galérer pour nettoyer vos matériaux à peinture. En effet, il vous suffit de les laver avec de l’eau et le tour est joué !

La peinture murale mixte

En dernier lieu, on trouve la peinture murale mixte fabriquée à base de résine. Comme son nom le laisse entendre, ce type de peinture est mélangé à l’inverse de son solvant d’origine. À titre d’exemple, cela peut être une peinture acrylique en phase solvant ou bien une peinture murale glycéro avec un solvant à base d’eau.

La peinture murale mixte est de plus en plus utilisée de nos jours. En effet, c’est une alternative écologique et moins néfaste pour la santé grâce à sa composition. Puis, elle bénéficie aussi de la même résistance que les autres catégories de peinture pour les murs.