Avant de se lancer dans un projet immobilier, il est primordial d’en calculer la rentabilité, avant toute chose. Toutefois, cela ne se fait pas n’importe comment. Il faut prendre en compte de nombreux critères afin de pouvoir estimer une valeur précise surtout si vous comptez vous lancer dans un investissement locatif

 

Savoir différencier la rentabilité brute et la rentabilité nette

L’entreprise HELLO HABITAT, constructeur de maisons individuelles clés en main, vous propose un outil simple pour établir un calcul de rentabilité de votre projet immobilier.

Sachez que pour commencer il vous faudra savoir différencier la rentabilité brute et la rentabilité nette.

La rentabilité brute

La rentabilité brute est le calcul qui devra être fait en tout premier. Elle indique de façon approximative la valeur de l’investissement immobilier. La rentabilité brute est obtenue en divisant la somme des loyers empochés par an (sans compter les charges) par le prix d’achat du bien immobilier. 

Pour connaître le taux de rendement, vous multipliez le résultat obtenu par 100. Par exemple, un projet qui vous rapporte 10000 euros par an, acheté à 125 000 euros donne un pourcentage de rendement qui s’élève à 8 % brut. Toutefois, la rentabilité brute ne représente pas vraiment ce qu’on touche en réalité.

La rentabilité nette

La rentabilité nette est celle qui s’approche le plus de la valeur réelle du projet immobilier. À la différence de la rentabilité brute, celle-ci prend en compte toutes les charges immobilières. Cela inclut les assurances, les frais de notaire, les travaux de rénovation, les charges d’exploitation, les charges de copropriété, le prêt immobilier et d’autres coûts divers.

 

Le calcul de rentabilité d’un projet immobilier neuf et ancien

Le calcul de rentabilité d’un projet immobilier doit aussi prendre en compte si ce dernier est neuf ou bien ancien. En effet, les propriétés anciennes exigent souvent d’être rénovées. Des coûts qui sont le plus souvent à la charge du nouvel acquéreur. 

La rentabilité d’un projet immobilier ancien

Bien entendu, l’acquisition d’un projet immobilier ancien et traditionnel demande des travaux de rénovation. Selon le cas, cela concerne l’isolation, la toiture, la consommation d’énergie, le raccord électrique, etc. Ce sont des charges à ne pas oublier avant de vous lancer dans un projet qui pourrait s’avérer au final trop couteux.

La rentabilité d’un projet immobilier neuf

À l’inverse, vous lancer dans un projet d’investissement immobilier neuf sera plus simple. Les immeubles contemporains sont dotés des derniers équipements et installations requis par la législation en vigueur concernant l’énergie, par exemple. 

Par ailleurs, si vous souhaitez investir dans l’immobilier neuf, vous disposerez d’une garantie de 10 ans sur le gros œuvre et de 2 ans sur les équipements. En d’autres termes, cela veut dire que vous n’aurez pas à prévoir de travaux immobiliers pour les années à venir.

 

En bref, de nombreux points entre en compte pour définir un retour sur investissement bien précis. Le type de bien, son ancienneté, le prix d’acquisition et les charges diverses sont les principaux critères à étudier avant d’acheter un bien. N’oubliez pas non plus de compter les revenus locatifs qu’il pourra vous apporter après pour savoir si le projet immobilier est vraiment intéressant.