Maison à Vivre

Comment choisir son modèle de climatisation ?

Climatiseurs

L’été rime avec lacs, plages, lunettes de soleil, terrasses mais aussi chaleur parfois étouffante. En période de canicule, il est agréable de maintenir dans la maison une bonne température ambiante. Bien qu’il existe des méthodes naturelles pour rafraichir naturellement votre maison telles que baisser les volets et fermer les fenêtres en journée pour éviter que l’air chaud et les rayons de soleil ne pénètrent dans la maison, cela peut s’avérer insuffisant pour les plus sensibles à la chaleur.

Dans ce cas un système de climatisation s’impose. Vous vous demandez sûrement pourquoi pas un ventilateur. Tout dépend de vos besoins : le ventilateur crée du vent artificiel et ne permet pas de faire baisser la température d’une pièce. Un climatiseur par contre sert à refroidir une pièce de la manière suivante : il va aspirer l’air extérieur, le refroidir ensuite via un compresseur et le rejeter à l’intérieur. Nous allons nous intéresser dans cet article aux systèmes de climatisation et nous verrons les critères à prendre à compte pour choisir sa clim.

Les différents modèles de climatisation

Lorsque rafraîchir votre maison naturellement ne suffit plus, il faut bien connaitre ses besoins pour choisir le climatiseur le plus adaptée. On distingue :

  • Le climatiseur monobloc : il est le moins cher de tous et le plus facile à monter. Il est parfait pour rafraîchir une petite pièce (inférieure ou égale à 30m²) telle qu’une chambre ou un bureau. Il est constitué d’un seul bloc à placer à l’intérieur et peut être mobile ou fixe.
  • Le climatiseur split : il se décline en plusieurs versions. Le modèle monosplit est composé de 2 éléments, une unité placée dans la pièce à climatiser, l’autre à l’extérieur. Le modèle multisplit a une unité à l’extérieur mais plusieurs unités à l’intérieur pour climatiser plusieurs pièces. Un climatiseur monosplit peut être mobile ou mural mais sachez que la version mobile est moins esthétique. Pour une installation murale d’un climatiseur multisplit, il est préférable de faire appel à un professionnel. En effet, des précautions sont à prendre notamment en matière d’installation électrique puisque la climatisation fonctionne en général à l’électricité.
  • Le climatiseur au gaz encore appelé réversible : vous pouvez l’utiliser pour rafraîchir une pièce en été et pour la réchauffer en hiver. Il est plus économique qu’un chauffage. Cependant, il faut savoir que le climatiseur réversible fonctionne comme une pompe à chaleur, il utilise les calories de l’air extérieur pour rafraîchir l’air intérieur via un circuit frigorifique. Par conséquent, ses performances varieront selon la température extérieure. Etant donné que ce type de climatiseur peut aussi faire office de chauffage, si vous résidez dans des zones où l’hiver est froid, il est recommandé d’installer un système de chauffage qui prendra le relais lorsque les températures dehors seront trop basses.
  • La climatisation solaire : le coût d’achat de ce système est élevé mais les économies d’énergie à long terme valent la peine. Pour faire fonctionner ce type de climatiseur, il faut transformer l’énergie solaire captée via des panneaux photovoltaïques et l’utiliser pour faire fonctionner votre système de climatisation. Ainsi si vous vivez dans une région chaude, n’hésitez pas à installer ce type de climatiseur. C’est un investissement important mais qui à long terme sera économique, en plus d’être écologique.

Quels sont les critères à prendre en compte pour bien choisir son système de climatisation ?

Choisissez un climatiseur en fonction de vos besoins. Pour un usage occasionnel, préférez les climatiseurs monoblocs. Les prix varient entre 300 et 1000 euros et ils s’installent rapidement. Pour un usage régulier, les climatiseurs « monosplit » ou « multisplit » feront l’affaire. Si vous résidez dans une ville plutôt chaude et pas très froide en hiver, un climatiseur réversible sera suffisant. Plus économique qu’un chauffage, vous pourrez vous en servir en hiver. Si votre budget le permet, pensez au climatiseur solaire.

Une fois que vous avez défini vos besoins (usage occasionnel ou régulier ? rafraichir une pièce ou plusieurs ?, quel budget alloué ? etc.), il faut avant tout miser sur un équipement au rendement optimal et aux performances certifiées. Pour déterminer la puissance nécessaire de votre clim, faites faire un bilan énergétique par un professionnel qui prendra en compte certains éléments tels que la surface de la pièce, l’exposition ou encore la qualité de l’isolation. Ce bilan permettra d’avoir la puissance adaptée à la pièce à climatiser.

Notre dernier petit conseil pour finir : optimisez l’usage de votre climatiseur une fois installé. A moins que vous n’ayez un climatiseur solaire, le fonctionnement de ces appareils génèrent des consommations d’énergie alors déclenchez les en dernier recours (si la méthode de rafraîchissement naturel n’est plus suffisante). Optimisez l’usage d’un climatiseur passera aussi par un entretien régulier effectué par un pro (climaticien ou frigoriste).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *